Une gestion de conviction à l’épreuve du temps

Tocqueville Gold – bilan 2013

13/01/14

L’engouement des banques centrales pour la planche à billets a, semble-t-il, fait grimper les prix de tous les produits rares, et, notamment, des oeuvres d’arts, des vins millésimés et des voitures de sport anciennes. Les effets inflationnistes de cette création monétaire sur les cours de presque tous les actifs considérés comme rares font la une des journaux. Dans un article paru le 23 novembre 2013, The Economist écrit par exemple : « Jamais autant de richesses n’avaient été conservées dans de luxueuses installations de stockage… Parmi les biens camouflés dans les zones franches, on trouve aussi bien des œuvres d’arts, des vins fins et des métaux précieux, que des tapisseries et même des voitures de collection. » Dans l’article, le journaliste fait remarquer que le moteur principal de cette frénésie d’achat « est la méfiance croissante qu’inspirent les actifs financiers. » La hausse régulière des prix de la plupart de ces produits depuis dix ans n’a pas découragé les acheteurs.

Lire la suite