News

Fonds de partage et fonds solidaire du groupe LBP AM : une nouvelle façon d’investir

Par Mathilde Sauvé, Directrice du développement et du marketing de LBP AM & Laurent Bouvier, Directeur du développement de LBP AM

Pourquoi cette offre de fonds solidaire et de partage au sein de la gamme citoyenne de la Banque Postale ?

La Banque Postale, c’est une banque citoyenne, ouverte à tous, qui se distingue par sa puissance territoriale, puisqu’elle est présente partout en France.

La Banque Postale, c’est aussi la première banque à l’échelle mondiale en termes de notation extra-financière. En 2021, les agences Vigeo Eiris et ISSESG l’ont en effet classée première banque mondiale du secteur bancaire pour sa performance en termes de responsabilité sociale d’entreprise, analysée sous les trois angles, économique, sociétal et environnemental.

Proposer 4 fonds de partage et 1 fonds solidaire à ses clients correspond donc parfaitement à son ADN.

Sa légitimité est d’autant plus grande que la société de gestion du groupe, qui regroupe La Banque Postale Asset Management (LBP AM) et sa filiale Tocqueville Finance, a été la première société de gestion généraliste à faire le choix du 100% ISR pour sa gamme de produits d’épargne éligible au label ISR.

Avec cette nouvelle offre de finance solidaire, le groupe franchit une nouvelle étape qui illustre son engagement concret pour les territoires, sa démarche citoyenne et son exigence à mettre en cohérence ses propres engagements avec sa politique d’investissement sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Dans quelle mesure cette offre permet au client particulier de s’engager dans une démarche responsable vis-à-vis de ses investissements ?

Dorénavant, ces 4 fonds de partage et ce fonds solidaire qui intègrent désormais la gamme citoyenne de La Banque Postale, partageront chaque année une partie des frais de gestion sur la totalité de leurs encours avec des associations sélectionnées pour leur engagement en faveur des territoires, de la solidarité, de la culture, de la santé et de l’environnement, ou bien investiront en direct dans leur capital comme dans le cas de LBPAM ISR Actions Solidaire.

Quels types de projets va-t-elle concourir à financer ?

Le but est de financer des actions concrètes sur l’ensemble du territoire français mais aussi de contribuer directement et de manière quantifiable à des bénéfices environnementaux, sociaux ou culturels.

C’est la raison pour laquelle les partenariats ont été noués avec des associations de taille moyenne, avec lesquelles il sera plus aisé de déterminer et de suivre les projets ainsi financés. Nous veillerons à ce qu’il y ait une véritable cohérence entre le thème d’investissement, la philosophie du fonds et les bénéfices sur l’économie réelle des projets soutenus.

 

 

 

 

Article classé dans :